Affiner ma recherche
Tags :

Culture, Citoyenneté / Solidarité

"FEMMES : Au delà du regard"

Le projet

Ce projet est une exposition photographique visant à mettre en avant les violences verbales et discriminations subies par les femmes. Il représente 10 mois de travail, 10 femmes photographiés, 10 histoires à raconter.  Mon intention se tourne exclusivement vers la femme et de son expérience dans la société. Il a pour but de dénoncer des injustices courantes que subissent les femmes parce que "ce sont des femmes". À l'heure où les langues se délient pour dénoncer harcèlements, violences, viols, incestes, ..., j'ai décidé de mettre l'accent sur les violences verbales que nous avons pu et continuons de subir.  Ces violences gratuites que chacune d'entre nous a pu entendre en se promenant dans la rue, au travail, en entrant dans une boutique, en discutant avec des "amis", sur les réseaux sociaux, ou pire, en repas de famille.  

Mon travail a consisté à photographier 10 femmes. Ces êtres ont candidaté par mail suite à un appel à candidature lancé fin 2018. Une fois terminé, 36 candidatures ont été recensées. La sélection fût rude car l'appel mentionnait un bout d'histoire marquant de leur vie à me raconter alors que la plupart d'entre elles ne me connaissaient pas, ou tout du moins seulement à travers mon image numérique.  J'ai donc sélectionné difficilement ces 10 femmes grâce à la confiance qu'elles ont eu en moi en se livrant entièrement, sans mâcher leurs mots. Le physique, les liens amicaux n'ont joué nullement. Seule l'histoire a compté. 

La construction du projet s'est faite à coup de trois shootings par femme afin d'obtenir un triptyque pour chacune d'elle. Chacune a donc un portrait en noir et blanc, un en sépia et un couleur. Chacun d'eux porte un nom différent montrant l'évolution de la femme suite à son expérience sociale : 

- SLAVED : met en avant la beauté des corps et des âmes à travers des portraits sensuels et délicats. Ces photographies en lingeries montrent que la tenue des femmes ne justifie nullement les remarques qu’elles subissent. À travers ces clichés, on y voit la femme naturelle, entière et parfois meurtrie, et non pas la femme facile, trop maigre ou trop forte, noir, blanche, hautaine, coincée, ... comme elle a trop souvent pu être jugée. Ces images sont en noir et blanc afin de créer une union et un caractère commun entre toutes ces déesses.

- ORGANIC : Prouve la force des corps féminins, reflets du vécu de ces Louves. La femme garde des traces sur son corps de moments douloureux, de gestes déplacés, de différences pointées du doigts. Elles se trouvent sous forme de cicatrices, de taches de naissances, de tatouages, ou encore par représentation symbolique d’un poids à porter.  Organic est en sépia. C’était une façon de dire que ces traces appartenaient au passé.

- OUROBOROS : Témoigne du résultat de ces comportements sociaux sur les femmes. Par le regard, la posture, le mouvement, ces corps affichent non plus les blessures montrées dans les deux séries précédentes, mais bel et bien l’aboutissement des êtres. Enfin, cette série est en couleur car elle représente l’actualité, la présent, la conclusion.

L'exposition se décompose donc à travers 10 femmes ayant chacune trois portraits accolés soit trente clichés. Chacune d'entre elle m'a fourni la phrase, ou encore le fait qui l'avais le plus marqué à l'heure actuelle. Ces phrases seront positionnées sous les triptyques, ce qui amènera le spectateur à avoir une vision claire de la façon dont les mots ont blessé la femme en regardant ces images. 

Mon projet est de faire voir au plus grand nombre à quel point les mots peuvent toucher, blesser, détruire une personne. Je souhaite que ce projet voie le jour pour amorcer une prise de conscience envers mon public. Il serait tout d'abord exposer au bureau information jeunesse de Belfort, qui me soutiens pleinement depuis que j'ai envisagé ce projet sous forme d'exposition. 

Motivation et origines du projet

Ce projet est né des suites d'une série d'images réalisées avec une des femmes présente au cœur de celui-ci et de nombreuses discussions avec d'autres. Le constat était écœurant à chaque échange on me rapportait des propos insultants, des gestes malvenus, des railleries, des contacts physiques dans les transports en commun, ... et ce qui m'a le plus interpellé c'est que ça paraissait "normal" pour ces femmes. C'est le quotidien, l'habitude de se faire insulter dans la rue car nous portons des jupes.... C'est devenu une banalité à laquelle personne ne fait plus face, comme si injurier une femme, toucher son corps publiquement était entré dans les mœurs. Mon indignation face à cette nouvelle norme sociale devant laquelle personne ne dit mot ou ne fait corps, c'est cela qui a motivé mon projet. Ne pas réagir c'est approuvé, de ce fait l'exposition de ces histoires vécues par ces femmes, qui ne représente qu'un grain de sable de leurs histoires, est pour moi un moyen d'agir, de dénoncer, de confronter le public à ces situations. Si ce projet me permet, ne serait-ce que d'éveiller deux consciences, en favorisant l'action la prochaine fois qu'une femme sera confronter a des faits violents, qu'ils soient verbaux ou physiques, ça sera déjà beaucoup. Je souhaite du plus profond de mon être, améliorer les personnes qui m'entourent de loin ou de près. 

La cause des femmes me tient énormément à cœur, pas seulement parce que j'en suis concernée , mais parce que la majorité d'entre nous a subi des violences verbales ou physiques au cours de sa vie. Cette cause me touche, fort, chaque histoire mérite d'être racontées, chaque abus mérite d'être dénoncer, il est temps d'ouvrir les yeux et cette action me permettra de toucher un grand nombre de personnes. 

J'aimerais également que ce projet prenne une forme différente et plus importante en collaborant avec des organismes tels que le droit des femmes à Belfort, la mission locale, les centres sociaux, collèges/lycées, la Maison de l'adolescence, la bibliothèque universitaire, .... Ce qui donnera à mon exposition plus de rayonnement et un réel impact auprès du public.   

Ce projet de partenariat avec ces organismes permettra également à mon exposition de voyager au coeur de différents lieux, et de ce fait toucher différentes personnes.  

J'aimerais que l'on puisse instaurer des projets participatifs afin d'organiser, par exemple, des conférences autour de ce sujet encore des cercles de paroles afin de libérer les esprits. 

Publics visés

Mon projet touche TOUT le monde. Comme dit précédemment, il a pour but de montrer ce type d'actes et leurs conséquences sur les femmes, de ce fait il concerne la majorité des personnes et a pour vocation d'être vu par le plus grand nombre afin que chacun prenne conscience de l'importance de leurs mots. 
Résidence et exposition dans le… Flaur : production d'un clip
Région Bourgogne Franche-Comté CAF du Doubs Conseil Départemental du Jura Ville de Besançon CAF du Jura Crédit Mutuel Département du Doubs autres partenaires