Affiner ma recherche
Tags :

Culture, Santé, Citoyenneté / Solidarité

Hôp hop hop, un projet social, urbain, créatif

Le projet

Avec notre association Hôp hop hop, tout nouvellement crée, composée d'architectes, d'une urbaniste et d'un designer, nous travaillons sur un projet d'occupation temporaire de l'hôpital Saint-Jacques dans le centre-ville de Besancon. Partant du constat qu'il y a d'un côté beaucoup de personnes à la recherche d'un espace de travail ou de rencontre, et de l'autre des bâtiments inoccupés, nous avons développé cette idée d'urbanisme temporaire.

L’hôpital est en pleine mutation : il sera transformé à partir de 2019 en Cité des Savoirs et de l'Innovation. En attendant, notre idée est d’occuper temporairement l’espace en proposant et en suscitant des usages, et en redonnant sens à la définition première de l’hospitalité, l’accueil de l’autre dans la bienveillance. Pourquoi ne pas utiliser temporairement l’hôpital pour en faire un lieu partagé, ouvert à tous et générateur de bien commun ? Notre intention est de fédérer des personnes désireuses d’utiliser l’espace d’une nouvelle manière, et de toucher une grande diversité de public.

Le lieu est destiné à des professionnels et des associations, qui sont à la recherche d’un espace, d’une mise en commun de moyens, ou tout simplement de convivialité et qui partagent des valeurs telles que la solidarité, l’épanouissement, le respect, l’humanisme...

Deux pôles majeurs y seront développés : la mise à disposition d'espaces de travail et d'ateliers partagés ainsi que l'ouverture d'un café associatif.

Nous travaillons aujourd'hui avec la ville et le CHU, propriétaire des lieux, sur ce projet. En guise de lancement, nous organisons un événement le week-end du 9-10-11 Juin 2017 dans la cour d'honneur de Saint-Jacques ainsi que dans les anciennes cuisines. Durant 3 jours nous souhaitons organiser des ateliers, concerts, spectacles, tables rondes... pour valoriser le site et habituer les Bisontins à fréquenter le site de Saint-Jacques non comme un hôpital mais comme un espace de vie publique. Nous sommes en partenariat avec l'association Juste Ici, qui organise le festival Bien Urbain. Ceux-ci viendront s'installer également dans la cour d'honneur le temps de ce week-end.

Motivation et origines du projet

Urbaniste de formation, j'ai déménagé à Besançon il y a 1 an pour effectuer un service civique durant 8 mois pour l'association Juste Ici, qui organise le festival Bien Urbain à Besançon. C'est là que j'y ai rencontré Nicolas Granger, également en service civique, ainsi que Anna Otz, bénévole de l'association. Avec deux autres personnes nous avons commencé à évoquer ce projet en juin 2016 en nous inspirant d'expériences similaires déjà réalisées, les Grands Voisins à Paris et l'université foraine de Rennes. J'ai donc décidé de rester à Besançon, pour me lancer dans la création de notre association et de me consacrer entièrement à la réussite de ce projet. 

Pour me présenter rapidement, je dirais que ma curiosité et mon ouverture d'esprit ont été les deux traits de ma personnalité qui ont dessiné mes expériences. Toujours l'envie d'aller vers l'autre car l'échange est tellement enrichissant. C'est pour cela que j'ai le goût du voyage, de partir à la découverte d'un autre monde, d'une autre culture, d'autres gens, que j'ai le goût de parler d'autres langues. 

J'ai été passionnée par les études de géographie puis d'urbanisme que j'ai faites, mais je dirais que ce qui m'attire aujourd'hui c'est le social. Mes différents engagements associatifs m'ont apporté l'aspect social que je cherchais, l'envie d'échanger, de transmettre. D'abord à Emmaus auprès des compagnons, puis en faisant de la distribution de repas aux plus démunis, puis de l'accueil en centre d'hébergement, ou en tant que secouriste à la Croix Rouge. Mais c'est mon expérience auprès des migrants du camps de Calais qui m'a le plus marquée.

C'est pourquoi je cherche aujourd'hui à concilier mon goût pour l'urbanisme et pour l'échange, et que j'en suis à développer un projet comme celui que je souhaite lancer. Après avoir voyagé, vécu dans d'autres pays, je souhaite aujourd'hui m'installer et me lancer dans mon projet de création d'association pour redonner tout ce que j'ai reçu au cours de ces dernières années.

Les actualités [1]

Le printemps Berbère. Soirée oriental (femmes et enfants)…
Région Bourgogne Franche-Comté CAF du Doubs Conseil Départemental du Jura Ville de Besançon CAF du Jura Crédit Mutuel autres partenaires