Affiner ma recherche
Tags :

Culture, Europe / International

Música Cubana

Le projet

Mon projet ? Un grand voyage à Cuba !

Je m’appelle Pablo Richard, j’ai 20 ans et suis né à Dijon le 24 septembre 1998. Après avoir eu un Bac ES en 2016 je suis parti pour une année de WWOOFing (World Wide Opportunities on Organics Farms) en Suède. L’année suivante j’étais dans le Jura pour un CAP de Sculpteur Ornemaniste sur Bois en 1 an (que j’ai eu). J'étais cette année à Dijon, étudiant au conservatoire J.F. Rameau en trombone et jazz, niveau fin de cycle II, et vendeur en boulangerie.

Comment les cubains jouent-t-ils de la musique ? Quelle place occupe-t-elle dans la vie quotidienne des gens ?

J’ai plusieurs idées et objectifs durant ce voyage.

Principalement, je veux apprendre la musique cubaine au fil de mes rencontres avec musiciens, professeurs, etc ; et je veux apprendre à leur manière. Est-elle surtout basée sur l’écoute ? Sur des partitions ? Sur la transmission orale ?

Je vais également enregistrer de nombreux moments musicaux à l’aide d’un dictaphone de haute qualité, et je souhaite filmer à l’aide d’une caméra diverses choses (la musique, la vie, les gens, la ville, la nature, …) afin d’en faire un court métrage sans paroles, alliance de vidéos et de musique. J’ai plusieurs amis étudiants dans le milieu du cinéma qui m’aideront à monter ce petit film grâce à leur savoir faire, certains ont notamment de l’expérience dans le film documentaire.

Comment apprendre le trombone à la cubaine ?

En plus de rencontres avec des musiciens que je ferais lors du voyage, je vais être étudiant l'E.N.A. (Escuela Nacional de Arte) à la Havane. C'est une très bonne école et une des seules ou puisse étudier un étranger (en musique je veux dire). La sous-directrice de l'école est la mère d'un ami cubain, Javier, que j'ai rencontré lors d'un stage de musique ancienne (Les Traversées Baroques) à Dijon. Lui et sa mère m'ont beaucoup parlé de leur pays et je sais maintenant mieux à quoi me préparer. Sa mère m'a également beaucoup aidé sur le plan administratif, du logement, ainsi que pour m'inscrire dans l'école. Le programme que j'aurais à l'ENA est très complet et me permettra de faire beaucoup de progrès. La rentrée est le 2 septembre.

Pourquoi partir longtemps ?

Mon projet d’apprendre la musique cubaine représente beaucoup pour moi et pour mon avenir dans la musique. C’est pourquoi je souhaite en quelques sortes « devenir cubain » le temps d’une année. Je crois que pour vraiment pouvoir apprendre la musique et la comprendre, j’ai besoin de m’immerger dans la culture dans laquelle elle vit et de laquelle elle puise son inspiration. Depuis septembre j’apprends l’espagnol grâce à Duolingo sur internet, mais je suis encore débutant et aurais besoin de temps pour me familiariser réellement avec cette langue.

Budget

Je parviens à mettre de l’argent de côté grâce à mes jobs de l’été dernier (répondant 115 pendant 1 mois et demi puis vendangeur durant 2 semaines) ainsi qu'à mon emploi de vendeur remplaçant en boulangerie (du 20 septembre 2019 au 19 août 2020), et à l'effeuillage/relevage dans les vignes pendant 3 semaines en juillet 2019. J'ai réussi à mettre de côté moi-même environ 2000 euros. Je me donne l’année (jusqu’en juillet) pour réaliser ce voyage. Je compte donc partir une dizaine de mois.

En plus des dépenses ‘’normales’’ comme la nourriture où le logement (70 euros/mois environ), j’aurais besoin d’un budget pour m'inscrire à l'ENA ainsi que pour organiser un « Buffet Cubain » à mon retour. Concernant les trajets aller-retour, j'espère m'en sortir pour 700 euros.

La bourse initiatives du CLAP me donne l'assurance de pouvoir réaliser ce voyage jusqu'au bout, afin de le partager entièrement et sans déception à mon retour en France !

Je remercie grandement le CLAP pour avoir eu confiance en mon projet mes engagements, et m'avoir délivré un chèque de 1000 euros pour les mener à bien.

Motivation et origines du projet

Après avoir découvert le trombone pendant l’été 2017, en avoir joué toute l’année dernière dans le jura, seul et avec les amis, puis, pris de passion, m’être inscrit cette année au conservatoire de Dijon dans une optique professionnelle, je me suis questionné quant à mes deux passions : la musique et le voyage.

Après un long voyage en Suède dans des fermes il y a deux ans, je savais en moi l’envie prochaine de repartir. Je me suis donc posé la question : comment allier voyage et apprentissage musical ?

Les documentaires Buena Vista Social Club (1999, Wim Wenders) et Cuba Feliz (1999, Karim Dridi) m’ont immédiatement décidés concernant le choix de ma destination. Pourquoi ? La musique que j’ai entendue m’a énormément touché. Les musiciens que j’ai découvert aussi. Ibrahim Ferrer, Omara Portuondo, Ruben Gonzalez, Tom Zé et tous les autres. La musique mais pas seulement : la vie. Cuba m’a semblé être un pays très chaleureux et très accueillant, où je pourrais rencontrer des gens et partager des moments avec eux.

J’ai eu plusieurs expériences de voyage, de découvertes et de partage entre différentes cultures durant ces dernières années, ce qui représente une grande partie de ma motivation et de mon enthousiasme à faire ce voyage.

Mon amie Axelle et moi sommes partis en septembre 2016 en Suède pour y faire du woofing. Nous allions en bus dans les fermes où nous étions accueillis, dans différentes régions de la Suède, et y restions environ un mois sans impératif. Ainsi nous sommes allés dans sept fermes différentes. Ce fût toujours très enrichissant. Nous avons appris à travailler avec les animaux, s’occuper d’eux, faire notre possible pour leur bien être, et avec des différents travaux au fil des saisons. Nous avons appris le travail de la terre : semer des graines, planter des légumes, prendre soins d’eux… J’ai appris à m’occuper des clôtures électriques ainsi que divers autres travaux.

Nous avons appris à vivre en communauté dans une ferme où nous étions une dizaine de woofeurs : chacun était responsable de certaines tâches ce qui permettait un bon fonctionnement de la vie ensemble. Nous y avons également appris l’anglais qui est devenue une langue familière au fil du voyage.

Nous avons consacré certaines parties du voyage pour visiter Stockholm et nous rendre chez des amis (rencontrés dans des fermes) à Göteborg (Gothenburg) et même à København (Copenhague), ainsi que pour randonner deux semaines et demie dans les magnifiques forêts suédoises en campant au bords des lacs.

A propos du Woofing et des autres réseaux d'échanges de services comme HelpX, nous allons organiser en juin 2019 avec Kevin LE GAL (animateur et accompagnateur de projet à l’Atelier Mobilité Léo Lagrange à Dijon) une soirée où plusieurs hôtes et plusieurs woofeurs seront là pour partager leurs expériences. Dans une ambiance conviviale avec repas participatif, chacun sera bienvenu de poser des questions afin de comprendre mieux quelles sont ces nouvelles alternatives de voyages écologiques, économiques et formateurs (je veux dire par là très enrichissants).

En août 2017 j’ai participé à un chantier solidaire à Corcelles-lès-Monts organisé par le Cercle Laïque Dijonnais. Nous étions une dizaine de français avec autant de burkinabés de nos âges. Nous avons appris la construction de murs en pierres sèches, et nous avons surtout partagés beaucoup de moments ensemble avec nos cultures différentes. Ce fut une superbe expérience de partage et de vie en communauté.

Un an auparavant j’étais parti au Sénégal pendant deux semaines de février 2016 avec le Club Unesco de mon lycée dans lequel j’étais investi. C’était un voyage solidaire durant lequel nous avons travaillé sur l’égalité homme-femme et sur le développement durable au Sénégal. Nous avons par exemple rencontré des associations de femmes qui luttent contre les violences faites aux femmes et aux enfants, et visité un grand jardin bio géré par des femmes. Ce fut mon premier véritable voyage et une expérience formidable. J’y ai beaucoup appris et en suis revenu changé. Découvrir une culture complètement différente dans laquelle nos repères ne sont plus les mêmes, tenter de s’y plonger et de s’y ‘’intégrer’’, créer des liens forts d’amitiés ; toutes ces choses que j’ai découvertes ont déclenchées en moi une envie de voyage, de découverte et de rencontre qui font toujours partie de moi aujourd’hui.

L’hospitalité que j’ai découverte au Sénégal, terre de la Teranga (hospitalité sénégalaise) et celle des burkinabés m’a beaucoup marqué.

Publics visés

Riche de cette expérience, je vais revenir dans la région avec de nouvelles pratiques/techniques musicales mais aussi un nouveau regard qui se sera construit au fil de cette aventure. Je vise à travers mon projet toutes personnes étant intéressées par les rencontres culturelles et musicales pour leur faire profiter de ce que j'aurais découvert et appris pendant ce séjour des façons suivantes :

-- Tout au long du voyage, je vais chaque mois publier sur une page Facebook (ou un autre réseau social) dédiée au voyage des photos/vidéos et écrire un texte pour donner des nouvelles de mon périple.

-- Je serai "ambassadeur" Cuba sur le site régional "agitateurs de mobilité" www.agitateursdemobilite.fr et rédigerai un témoignage de mon expérience aux jeunes de la région qui souhaiteraient aussi y partir.

– Je vais créer et animer un atelier de musique cubaine ouvert à tout musicien à partir d'octobre-novembre 2020. Avec ce groupe jouer des compositions et arrangements. Leur transmettre ce que j’ai appris sur la façon de faire de la musique et d’improviser à Cuba. Pour l’aboutissement de ce projet, nous organiserons un concert à Dijon. Durant cette année j'étudierais peut-être le jazz au conservatoire de Chalon-sur-Saône.

– Je vais réaliser un court métrage musical, dans le but de le projeter dans différents lieux (un café associatif par exemple). Ce court métrage sera composé de vidéos et de musique enregistrée lors du voyage. Je souhaite diffuser ce court métrage lors de l'événement annuel de l'Atelier Mobilité Léo Lagrange ainsi que sur les réseaux sociaux.

Jam avec les amis - Oct. 2018 Au lac de Vouglans - Mars 2019 Jura blues - Hiver 2017 Bateau entre Danemark et Suède - Sept. 2016 Allons à la pèche ! - Déc. 2016
Mon skatepark et moi Production son + clip Kanve Cam's
Région Bourgogne Franche-Comté CAF du Doubs Conseil Départemental du Jura Ville de Besançon CAF du Jura Département du Doubs autres partenaires