Affiner ma recherche
Tags :

Culture, Europe / International

A la découverte de la petite Pologne bourguignonne

Le projet

Je prévois une visite d’une journée de la ville de Montceau-les-Mines à mes camarades de classe de polonais de Sciences Po Paris-campus de Dijon. Le transport de Dijon vers Montceau-les-Mines devrait se faire en bus. Afin de gagner du temps lors du passage entre les différents lieux de la ville, le bus devrait nous accompagner tout au long de la journée.  Bien que le programme de la journée soit encore en cours d'élaboration avec les partenaires locaux, il est possible d'esquisser la feuille de route suivante :
 
Le matin
  • Arrivée du bus et cérémonie d'accueil des étudiants à la mairie
  • Visite du canal du Centre dont la rive est située à quelques pas de la mairie. Il s'agit d'une visite guidée car il est prévu qu'un intervenant présente les lieux emblématiques situés près du canal comme le Pont Levant ou encore les anciens bureaux de la compagnie minière qui font aujourd'hui office de centre culturel de la ville.
 
Le midi
Un repas composé de spécialités culinaires polonaises sera servi aux étudiants. Il est prévu de faire appel aux services d'un traiteur local. Les locaux pour accueillir les étudiants sont encore à déterminer
 
L'après-midi
  • Visite du Musée de la Mine. Le groupe pourrait être accompagné par un ancien mineur ou un descendant de mineur pour qu'il puisse partager son expérience.
  • Passage vers le Syndicat des Mineurs au sein duquel les mineurs polonais ont milité
  • Visite des quartiers polonais comme les Gautherets surnommé "la petite Pologne bourguignonne" (d'où le titre de ce projet). Les étudiants pourront observer de leurs propres yeux les rues, les puits et les bâtisses qui faisaient partie du paysage et du quotidien des immigrés polonais. La stèle commémorant la Bataille de Galuzot, qui a permis à Montceau-les-Mines de devenir médaillée de la Résistance se situe également à proximité de ce même quartier et un passage vers ce monument est prévu, d'autant plus qu'il présente un réel intérêt pour notre thématique car des résistants polonais ont contribué à ce succès. Le quartier de la Saule était un autre quartier important pour la communauté polonaise. Une visite de la place Stanislaw Richlyk, qui tient son nom d'un mineur polonais devenu Résistant pendant la Seconde Guerre mondiale est prévu. Une descendante de mineur polonais se porte volontaire pour accueillir le groupe dans cette exploration urbaine et historique.
 
Ce projet est donc centré autour des rapports entre la France et la Pologne, Montceau-les-Mines ayant été une terre d’accueil pour les mineurs polonais qui désiraient trouver du travail dans l’industrie minière après la Première Guerre mondiale.

Motivation et origines du projet

Je suis porte-drapeau de la Légion d’Honneur et attaché au passé de ma ville natale. Au cours des différentes manifestations mémorielles, j’ai pu rendre hommage aux Résistants polonais qui se sont engagés contre l’occupation dès 1940 comme nous le montre l’exemple de Stanislaw Rychlik qui a organisé des transferts le long de la ligne de démarcation. Bien avant la capitulation, les Montcelliens ont accueilli des aviateurs polonais enrôlés dans l’armée française à l’occasion de la fête de Noël de l’année 1939 à la suite de l’effondrement de l’État polonais. Cet héritage polonais trouve ses racines dans l’immigration importante que j’ai évoqué dans la rubrique précédente.
Ainsi, après avoir choisi le cours de polonais dans le cadre de mes études à Sciences Po Paris sur le campus de Dijon, j’ai retrouvé de nombreuses similitudes entre cette histoire locale qui me passionne et l’histoire que notre professeure nous enseigne. En effet, en plus de l’apprentissage de la langue, notre professeure nous propose des cours de civilisation hebdomadaires dont l’objectif est de nous faire découvrir l’histoire de la Pologne pour mieux donner du sens à sa matière. L’histoire de la communauté polonaise de Montceau-les-Mines s’inscrit dans le cadre plus vaste des relations entre la France et la Pologne et je pense que ce projet constitue une mise en pratique intéressante du cours de civilisation car il permettrait aux élèves de faire des rencontres et de constater de leurs propres yeux les liens qui unissent ces deux pays.
 
 
Note: Je ne gagne pas de crédits ECTS en menant ce projet, il s'agit d'une démarche personnelle et non scolaire

Publics visés

Ce projet est un échange entre mes camarades de classe de Sciences Po et les descendants de la communauté polonaise qui sont enthousiastes à l’idée de partager leurs connaissances et leur ressenti vis-à-vis de cet héritage. La municipalité est également prête à accueillir les étudiants.
Festival de l'Union Africaine Championnats du monde de danse…
Région Bourgogne Franche-Comté CAF du Doubs CAF de Saône-et-Loire Ville de Besançon Conseil Départemental du Jura CAF du Jura Département du Doubs autres partenaires