Affiner ma recherche
Tags :

Citoyenneté / Solidarité

Les chevaux vecteurs de rêves à travers les générations

Le projet

PRÉSENTATION DU PORTEUR DE PROJET

Je m'appelle Céleste Solsona, j'ai 27 Ans. Mon métier est à la fois de créer et de présenter des spectacles avec mes chevaux et des musiciens avec ma compagnie Les Chevaux Célestes et à la fois de transmettre ma vision et mon approche des chevaux à travers des ateliers et des stages.

UNE PASSION, DEUX VOCATIONS : 

LES SPECTACLES

Depuis l'enfance, j'ai une passion dévorante pour les chevaux. Des heures passées à rêver de chevaux en liberté et de troupeaux sauvages. 

Toutes mes pensées, tous mes espoirs, mes projections s'en allaient sans cesse vers eux.

Je ressentais également une attirance pour le milieu du spectacle vivant. Bien que n'ayant pas d'artistes dans ma famille, la musique, le théâtre, la danse, le cirque me faisaient vibrer. 

Allier les chevaux et la scène était dans ma tête d'enfant un immense rêve. Pourtant, les apparitions des animaux sur scène me déplaisaient, je n'y voyais que des bêtes soumises auxquelles l'on avait volé liberté et dignité.

En 2007, je participe à un stage avec Jean-Francois Pignon. Je comprends alors qu'il est possible de communiquer avec les chevaux et d'en faire de réel partenaires artistiques. Dès ce moment, je travaille avec mes propres chevaux et commence à créer mes spectacles en collaboration avec des artistes et des musiciens qui m'inspirent. 

LA TRANSMITION 

J'ai toujours eu ce besoin transmettre mon amour des chevaux à ceux qui m'entourent. Comme si cette passion était un cadeau que j'avais reçu et que je souhaitais partager avec chacun. 

C'est donc devenu très vite et très naturellement mon métier. Je me souviens du premier stage que j'ai animé, l'idée m'est venue, que pour rien au monde je n'aurais cédé ma place et que toute ma vie je voulais exercer métier.

Pendant les stages, les participants arrivent souvent avec l'idée qu'ils vont dresser leur cheval ou bien lui apprendre des choses, ou corriger ses défauts de comportement. Très vite, ils viennent me voir et me disent : « je réalise, que tout vient de moi, si je suis centré, claire dans mes demandes, si j'ai la juste autorité tout en restant bienveillant, que je reste remplie de joie même dans les moments délicats, que je garde la confiance et l'estime de moi, que chacune de mes actions est remplie de sérénité, alors mon cheval n'a plus aucun problème ». 

En effet, apprendre à communiquer avec un être si diffèrent de nous que le cheval nous demande de nous transformer nous-même. Cela nous amène à développer ce qu'il y a de plus beau en nous. Je m'émerveille chaque jour de ce que les chevaux m'apportent et j'ai chaque fois plus de plaisir à le partager.

J'ai souvent des témoignages de personnes qui me disent combien cette pratique les aide à se sentir mieux dans leur quotidien, dans la communication et la relation avec leurs proches.

Je reçois également les témoignages des parents, d'enfants avec lesquels je travaille, qui trouvent leurs petits plus sereins, plus attentifs et plus confiants. 

C'est peu à peu que m'est venue l'envie partager cette approche avec un public qui n'aurait pas forcément accès aux chevaux et auquel cela pourrait apporter apaisement et réconfort. Voilà pourquoi depuis peu, je propose cette activité aux détenus, aux enfants placés en foyers, aux personnes âgées, à ceux que la société a tendance à placer entre quatre murs.

LE PROJET

VOYAGE, SPECTACLE ET MÉDIATION ANIMALE

 Le 1er avril prochain, je vais partir à cheval, avec mes deux chevaux en totale autonomie, pour un périple de 1000 km à travers le nord de la Bretagne, pendant deux mois. Je vais aller rencontrer les personnes âgées au sein des EHPAD afin de passer du temps avec eux et de les écouter parler de leur passé avec les chevaux. 

Mes interventions serons partagées en trois temps : Je commencerai par un spectacle. Ensuite, je présenterai chaque jument et parlerai de ma façon de travailler et de voyager avec elles. C'est un moment où les résidents pourront se rapprocher et venir les caresser. C’est à cette occasion-là que généralement les langues se délient, les anciens qui ont vécu avec les chevaux viennent me raconter des souvenirs de leur passé, du cheval qui travaillait au champ ou de celui qui les a promenés enfant sur le dos. J'écouterai le coeur bien ouvert leurs témoignages et les enregistrerai à l'aide de mon zoom.

Dans un troisième temps, pour les résidents qui le peuvent et le désirent, leur sera proposé l'opportunité de faire quelques exercices de marche à côté du cheval afin de créer avec lui une réelle interaction. 

Amener des animaux au sein d'un EHPAD, c'est amener de la vie. C'est aussi permettre un contact avec des êtres sensibles, qui n'ont pas besoin de mots pour communiquer et qui sont dotés d'amour inconditionnel. 

Même si l'intervention ne va durer que quelques heures, les images et les sensations procurées vont elles, rester beaucoup plus longtemps.

J'ai reçu pour ce projet le soutient de l'Association FRANCE ALZHEIMER et Maladies Apparentées, qui m'a aidée dans les démarches de prise de contact avec les EHPAD.

INTERGÉNÉRATIONNEL

Le cheval, présent depuis si longtemps dans l'histoire de l'humanité, a toujours suscité le rêve et l'admiration à travers les générations. J'en ai tout de suite pris conscience lorsque j'ai commencé à donner des spectacles, mon public n'a jamais eu d'âge, les chevaux touchent autant les tout petits que les plus anciens.

Pour les enfants le cheval est lié au rêve, à l'imaginaire, à l'aventure. Pour les ainés, il est source de souvenirs, d'odeurs et de frissons du passé. Pouvoir réunir les deux générations et créer du dialogue et du lien grâce au cheval fait entièrement sens à mes yeux.

L'idée de départ était aussi de me rendre dans les écoles. J'ai finalement décidé de recentrer mon attention sur les aînés, préférant créer des rencontres intergénérationnelles au sein des EHPAD. Elles n'auront pas lieu systématiquement mais trois sont déjà en préparation.

ÉTHIQUE DU VOYAGE

Il y a mille façons de voyager avec les chevaux, on peut les utiliser comme véhicules et bêtes de bât mais cela ne correspond évidemment pas à ma vision des choses. D’ailleurs, je parle plutôt d'un voyage "avec mes chevaux" que d'un "voyage à cheval". En effet, le voyage se fait au rythme du cheval et non l'inverse. Nous avançons lentement (20 km/jours) avec des pauses pour que les animaux puissent se nourrir. Le bivouac n'est jamais choisi en fonction de la beauté du paysage mais de l'abondance d'herbe et de la présence d'eau. Pendant la journée, seulement la moitié du temps se passe à cheval, l'autre moitié, je marche pour soulager le dos de mes juments et ressentir cette joie d'éprouver l’effort en même temps qu'elles.

Mes chevaux voyagent sans fers aux pieds, avec de simples boots en plastique, qui sont retirés chaque soir. Ainsi leur est épargnée la souffrance inutile des fers, rigides et inadaptés à leur morphologie. Ils sont également épargnés du mors dans la bouche, un simple licol suffit pour les diriger. Ces choix surprennent encore beaucoup les personnes que je rencontre en chemin et je me sers du voyage pour parler de mes convictions et montrer que d'autres manières de faire existent.

CONTINUITÉ DU PROJET

UN LIVRE : Afin de laisser une trace de cette expérience, au retour du voyage, je vais rassembler les photos des rencontres et les récits des aînés sous forme d'un livre qui sera envoyé à chaque établissement. En chemin va me rejoindre sur quelques étapes, l'auteure de bande dessinée Laëtitia Ayrault dont les illustrations viendront enrichir l'ouvrage. 

UN FILM : Les auteurs-réalisateurs Adrien Pavie et Britta Potthoff avec le soutient des Ateliers du Cinema de Beaune (centre de formation créé par Claude Lelouch), vont  me rejoindre à des moments clés du voyage afin de réaliser des images qui donneront lieu à un documentaire portant à la fois sur le voyage en pleine nature avec les chevaux et à la fois sur les rencontres avec les aînés. ll y aura par la suite des projections de ce film en Bourgogne-Franche-Comté ainsi que dans les EHPAD en Bretagne où il a été tourné. 

LA PRESSE : Le projet sera couvert par la presse locale et par la télévision régionale. 

LA RADIO : Je fais des démarches auprès de l'émission Le temps d'un Bivouac de Daniel Fievet sur FRANCE INTER et d'autres émissions de radio afin de pouvoir y raconter le voyage et y partager mes enregistrements.

UNE VIE APRÈS LE PROJET 

Ce projet a pour vocation d'être par la suite poursuivi et développé. En effet, même si mon voyage se termine, je vais continuer à proposer mes interventions en Bourgogne au sein des EHPAD et également dans des établissements (hôpitaux, centres de détentions, centres éducatifs fermés, IME, centres spécialisés de soins aux toxicomanes, centres d'accueil des jeunes exilés ....) où la présence des chevaux pourrait apporter tant de bien-être.

Motivation et origines du projet

J'ai très peu voyagé avec ma famille et comme tous les propriétaires de chevaux, j'ai encore moins voyagé par la suite. Pourtant adolescente, je me nourris des récits d'aventures des grands explorateurs et rêve de voyages seule en pleine nature.

En 2017, frustrée de ne pas assouvir cet appel de l'aventure, me vient une idée ; puisque je ne peux pas voyager car je dois rester pour veiller sur mes chevaux, je voyagerais avec eux. Mais comment voyager sans mettre fin à mon activité ? Je décide de partir à cheval pour aller donner un stage prévu en Suisse fin septembre.

Me voilà donc partie à travers le Jura. En chemin, je rencontre beaucoup d'enfants derrière les grilles de leur cour d'école. Je suis assaillie de questions et réalise que mon projet les fait rêver, qu'ils auraient envie que je rentre dans la cour afin qu'ils puissent caresser les chevaux et que je leur raconte le voyage.

Me viens alors l'idée du prochain voyage : un périple destiné aux enfants, une tournée de spectacle dans leurs écoles. 

Ce projet, je l'ai réalisé en avril 2018 pendant une traversée du Morvan avec sept haltes, dont 6 écoles et un centre équestre qui avait réuni des résidents d'un EHPAD. À chaque fois j'ai proposé un spectacle et un temps d'échange autour de la relation aux chevaux et à la nature.

Les interventions avec les enfants sont magiques, leurs sourires, leurs yeux brillants, me confirment que je suis à ma place à leurs côtés.

Lors de mon intervention auprès des personnes âgées, c'est encore une autre révélation, je suis intensément touchée par la joie et le bien-être que le contact des chevaux leur procure. À la suite du spectacle, ils se confient à moi, me racontent des anecdotes de leur jeunesse auprès des chevaux. Un pur moment de bonheur, qui va doucement orienter mon prochain projet. 

Août 2018, je présente un spectacle en Côte-d'Or, je rencontre un homme qui me raconte son enfance passée à travailler la terre avec les chevaux de son père et de son grand-père. Son récit est digne d'un roman de Jean Giono, je l'écoute fascinée. Je réalise que cette vie où on avait besoin des chevaux pour se déplacer et pour travailler, où l'homme devait collaborer avec l'animal, est bien loin derrière nous et que les histoires qui y sont liées sont en train de disparaître. Me vient alors l'envie d'aller à la rencontre de ces gens et de recueillir leurs témoignages.

 

Publics visés

- Les personnes âgées et le personnel soignant.

- Les enfants.

 

Traversé du Morvan- Autun - mai 2018 Traversé du Morvan-école de Brassy Traversé du Morvan-avec les résidents d'un EHPAD à Bard-le-Réguliler Spectacle joué à Caen - été 2018 Spectacle joué à Joinville - été 2018
Carte bons plans senior SPRINT, spectacle de danse en…
Région Bourgogne Franche-Comté CAF du Doubs Ville de Besançon CAF du Jura Crédit Mutuel autres partenaires