Affiner ma recherche
Tags :

Culture

SPRINT, spectacle de danse en espace public

Le projet

« SPRINT » est le nom de la boutique dans laquelle j'ai bossé durant mes 4 années vécues à Paris. Ce job alimentaire me permettait de financer et de terminer mes études de danse sur la capitale. J'ai donc voulu retranscrire le fonctionnement de la boutique sous forme de spectacle qui évolue dans l'espace public.
Chaque matin, dans ma chambre de bonne du 16ème arrondissement j'enfilais ma panoplie de vendeuse. Mon apparence devait être impeccable, avec obligation de porter un des produits du magasin afin de le mettre en valeur.
Je servais des hommes , des femmes des beaux quartiers.
Un jour, en poussant la porte du magasin, un père me dit :
«Je souhaite que ma femme et mes enfants aient les mêmes chaussures que moi. Que nous ayons tous des Stan Smith aux pieds, parce que c'est la mode.» Cette demande n'a plus cessé pendant les 3 ans qui ont suivi.
Il nous fallait toujours tout avoir en boutique : les fournisseurs me livraient des nouveaux modèles toutes les semaines.
L'apparence était très importante et indiquait le statut social de chacun des habitants du quartier, tout comme de ses commerçants.
J'étais hébétée de la rapidité des changements de tendances aperçues dans les magazines, puis en magasin. Le chiffre d'affaires était tous les jours à son maximum car les clients renouvelaient sans cesse leur garde robe.
L'absurdité de cette sur-consommation quotidienne m'a d'autant plus marquée que j'y participais, malgré moi, en tant qu'employée.
« SPRINT » évoque cette boutique du 16e, et plus largement la course frénétique à l'achat compulsif au profit d'une esthétique pour toute identité. Comment, par l'apparence, plaire aux autres et trouver sa place dans la société dans laquelle on évolue ?
Jusqu'où ce processus s'immisce dans toutes les couches sociales, dans nos rapports relationnels et conditionne nos modes de vie actuels ?

Motivation et origines du projet

En 2018, à mon retour à Chalon je retrouve mon ancien Conservatoire en intégrant le Jeune Ballet de Bourgogne Franche-Comté.
En ce début d'année 2019, j'engage un service civique dans la ville de Chalon-Sur-Saône. C'est le collectif d'art de rue , La Méandre qui m'accueille pour ces 8 prochains mois. Après avoir passé plusieurs années pour ma formation de danseuse sur Paris , je sentais le profond besoin de revenir en Bourgogne. À Paris, j'étais dans une démarche d'apprentissage et de développement de mon art uniquement en individuelle. Je suis ravie d'avoir fait la rencontre du collectif car au sein de l'équipe il y a des parcours de tous horizons : comédiens, musiciens, photographes, dessinateur, menuisiers.. Évoluer au sein d'un groupe me nourrit énormément. Nous avons des projets en commun, où chacun apporte sa personnalité et ses outils. Le lieu du collectif est ouvert sur la ville et ses habitants et c'est cet échange qui m'a émut.
Je souhaite proposer des ateliers de danse aux Maisons de quartiers du chalonnais. Ainsi faire évoluer le groupe d'habitants, avec lequel je travaillerais, dans les rues de Chalon, plus précisément dans leur quartier. Nous allons chercher ensemble les éléments de la ville ( éléments visuels, sonores) qui les émeuvent. Je souhaite qu'ils transmettent leur sentiments, expriment leur vision de ces rues qu'ils habitent, par leurs mouvements. Une présentation publique des ateliers sera rendu en juin 2019 ainsi que représentation de SPRINT.

Publics visés

Tout public, de 6 à 90ans.

Les chevaux vecteurs de rêves… Radio Léo
Région Bourgogne Franche-Comté CAF du Doubs Ville de Besançon CAF du Jura Crédit Mutuel autres partenaires