Affiner ma recherche
Tags :

Sports, Culture, Europe / International, Citoyenneté / Solidarité

Tour de l'Écosse à vélo

Le projet

Je souhaite fin mai partir faire le tour de l'Ecosse à vélo en deux semaines. Je veux partir d'Edimbourg et longer les cotes tout en découvrant les Higlands et les lochs. Et rencontrer sur mon chemin les écossais et ainsi découvrir de nouvelles personnes et une nouvelle culture. Je souhaites également partager mon aventure sur les réseaux sociaux en prenant des photos des paysage que je rencontrerai. 

Je partirais le 22 mai de Dieppe par bateau avec tout mon matériel et j’arriverais le même jour à Newhaven, le port d’Édimbourg. J’ai prévu de passer ma première nuit dans un camping de la banlieue de la capitale écossaise, ainsi mon périple commencerait le 23 mai. Je commencerai par me diriger vers le nord du pays en longeant les côtes, la route vers le Nord en passant par l’est constitue la première étape de mon périple. Je prévois lorsque je longerai la côte est de faire un détour pour aller dans le parc national des Cairngorms connu pour ces montagnes et sa forêt verdoyante. Arrivé à Inverness, grande ville du nord de l’Ecosse, j’aurais effectué la moitié de la première partie de mon voyage. Je prévois de dormir une nuit dans un camping de cette ville, puis reprendre ma route par l’intérieur des terres jusqu’à Durness. Ce village de pécheurs situé tout au nord sera ma dernière étape avant de redescendre du côté ouest de l’Ecosse. Lors de la deuxième partie de mon voyage, je traverserai les Highlands. C’est lors de cette deuxième étape du périple que je traverserai la plupart des Loch écossais et bien sûr le plus connu le Loch Ness. J’ai prévu de faire des étapes sur l’île Skye accessible par un pont. Cette île est pour beaucoup la plus belle de l’écosse. Après découvert les plus beaux paysages de l’île, je reprendrai ma route en direction de Fort William, village construit sur les bords du Loch Linnhe. Ensuite, en continuant ma redescente j’irai (si la situation le permet) visiter les réserves de Montain View et de Glenco Wood. J’ai contacté les associations qui gèrent ces sites et elles sont d’accord pour m’accueillir si les normes gouvernementales anglaises le permettent. Je continuerai ma descente par les Lochs jusqu’à Inveray avant de passer une journée dans le parc national du Loch Lomond et des Trossachs. Ce parc est réputé comme étant l’un des plus beaux du pays, je pourrais ainsi prendre des photos des paysages préservés par le temps. Et notamment prendre en photo le ‘’Ben Lomond’’, sommet mythique d’Ecosse. Je continuerai ainsi ma route jusqu’à Glasgow, deuxième grande ville d’Ecosse. Je passerai une nuit dans un camping en périphérie de la ville. Et enfin je me dirigerai vers Édimbourg pour passer une dernière nuit en camping avant de prendre le bateau le 5 juin au matin et retourner en France. Lors de mon voyage, j’aurai une remorque ‘’cargo’’ attelée à mon vélo qui transportera tout mon matériel dont j’aurai besoin. Je souhaite la plupart du temps, hors nuits en camping prévues, dormir en bivouac dans les décors que l’Ecosse pourra m’offrir. C’est pour cela que j’ai besoin de matériel spécifique et notamment de panneaux solaires afin de recharger mon appareil photo. Dormir en bivouac est pour moi primordial, d’une part ce mode de voyage permet un rapprochement à la nature et une immersion totale. Mais cela permet également d’avoir une certaine maitrise et une certaine liberté quant aux étapes et pauses à faire. En effet, au-delà des étapes décrites au-dessus, je n’ai pas prévu spécifiquement chaque jour un endroit où dormir. Mes étapes se feront au gré de la météo, des paysages et des villages que je découvrirai et bien sûr aussi en fonction des rencontres que je pourrais faire. J’ai également l’ambition au cours de mon périple de dormir quelques nuits chez l’habitant afin de faire des rencontres et de découvrir réellement une nouvelle culture. Au long de mon périple, j’ai prévu une liste de lieux et de paysages à visiter et de les prendre en photos. Ces lieux, vus comme les plus beaux d’Ecosse, détermineront mon trajet. Je souhaite lors de mon périple n’utiliser que les cartes que j’aurai et les panneaux. Ce choix est pour moi important car il me permettra réellement de voyager sans me soucier d’un GPS (et s’égarer fait également partie de la beauté du voyage et de la découverte). J’ai cependant étudié mon trajet pour avoir environ un réparateur de vélo tous les 75-100 kilomètres.

Le voyage fait environ 840 miles ce qui fait approximativement 1 350 kilomètres. Je me fixe donc un objectif de faire au minimum 75 kilomètres par jour et en fonction des jours et de la météo, soit je ferai le minimum, soit je ferai plus. Je pense que je ferai les plus grandes étapes au milieu du voyage.

Motivation et origines du projet

Dans un premier temps, je souhaite découvrir un nouveau pays dont j’ignore quasiment tout. En 1942, le général Charles De Gaulle a qualifié l’Auld alliance, alliance franco-écossaise datant de 1165, de ‘’plus vielle alliance du monde’’. Ainsi j’ai l’envie d’aller à la rencontre des Écossais, plus vieux peuple amical et connaisseur de la culture française hors pays latins. Il s’agit pour moi de découvrir et comprendre leur culture et échanger avec eux. Je souhaite que mon voyage soit avant tout basé sur la découverte de l’inconnu qu’est ce pays et sa population. Je veux également pratiquer et approfondir mon anglais.

Dans un second temps, mon projet a une vocation écologique. En effet, je veux montrer qu’il est possible de voyager tout en ayant un impact sur l’environnement très faible et que cela est possible simplement avec un vélo. Je veux également montrer l’importance de retourner vers la nature et de vivre au gré des intempéries et du climat. Lors de mon voyage, à l’ouest de l’Ecosse, je veux rencontrer les associations qui luttent pour la préservation des Highlands et qui les protègent de l’impact de l’Homme. Plusieurs associations protègent les réserves naturelles comme dans la réserve de Montain View ou de Glenco Wood. Ces réserves tout à fait spectaculaires et avec leurs écosystèmes préservés sont cependant de plus en plus menacées. Je souhaite comprendre le combat de ces associations et les enjeux qu’elles auront à relever dans le futur.

Au delà, ce projet est également pour moi un défis sportif. Je suis un cycliste passionné et j'ai l'envie de repousser mes limites et sortir de ma zone de confort en parcourant le bitume écossais et ainsi faire le plus de kilomètre possible en deux semaines.

Dans un dernier temps, je veux partager mon voyage, les rencontres que je fais et les paysages que je découvre sur les réseaux sociaux, afin de faire voyager avec moi ceux qui auront décidé de suivre mon aventure. Et je souhaite aller à la découverte des plus beaux paysages d’Ecosse préservés de l’homme et même de l’empire romain qui n’osa pas envahir l’Ecosse et qui a dû construire le mur Hadrien pour se protéger des peuples pictes qui défendaient farouchement leurs terres. Je veux prendre en photo ces paysages et ainsi montrer l’importance de la nature et de sa préservation. Je souhaiterais également ouvrir une cagnotte pour une association qui me tient à cœur. Et qu'ainsi mon projet puisse permettre de récolter de l'argent.

Pourquoi l'Ecosse?

D’une part pour la découverte des paysages magnifiques entre terre et mer. Et pour la diversité de la faune et de la flore que ce pays offre. Mais aussi, car c’est un pays anglophone et j’ai envie de pratiquer mon anglais. Ce pays, dont le symbole animal est une licorne, m’attire également par son coté mystique et mystérieux en effet de nombreuses légendes entour ce pays. Et je veux rencontrer le peuple écossais attaché corps et âme a son pays qui a toujours lutté contre ceux qui voulait imposer leurs lois. En effet les écossais ont lutté contre l’empire romain mais également contre les anglais, jusqu’à pratiquement tous donner leurs vies à la bataille de Culloden pour l’idée d’un avenir meilleur. Lors de mon périple, je veux également aller sur ce champ de bataille où les Highlanders ont combattu pour la préservation de leurs traditions.

Publics visés

Les personnes et les jeunes à qui je pourrai faire mon retour d'expérience de mon projet. Je souhaite également faire mon retour d'expérience sur le site ''Agitateur de mobilité''.

Baie de Balnakeil Photo des Higlands La piscine des fées de l'île de Skye Parc national des Cairngorms Aperçu du trajet
In Da Street Réalisation d'un premier clip…
Région Bourgogne Franche-Comté CAF du Doubs Conseil Départemental du Jura Ville de Besançon CAF du Jura Département du Doubs autres partenaires