Affiner ma recherche
Tags :

Culture, Europe / International, Citoyenneté / Solidarité

Projet de sensibilisation à l'environnement et la gestion des déchets - Népal 2022

Soutenir Faire une promesse de don

Le projet

Nous sommes 5 jeunes faisant partie de l'association des Scouts et Guides de France, du groupe de Montbéliard. C'est une association de jeunesse à but non-lucratif qui donne la possibilité aux plus âgés d'entre nous (18 ans et plus) de construire un projet solidaire à l'étranger, autour des valeurs du scoutisme parmi lesquelles nous avons grandi (respect, partage, solidarité, ouverture culturelle, protection de l’environnement, de la nature, etc...). C'est elle qui nous donne le cadre de notre action, mais ce projet ce construit en complère autonomie. 

Aussi, nous souhaitions construire un projet durable, avec du sens et qui puisse avant tout répondre aux enjeux locaux. De même nous souhaitions avec ce projet, vivre un échange culturel riche, et c'est pourquoi nous avons décidé de construire un projet axé sur la thématique environnementale, concernant notamment la gestion des déchets, en Asie, au Népal. 

Nous avons dès lors pris contact avec l'association Clean Up Nepal, basée à Katmandou (https://cleanupnepal.org.np/how-we work/), une association locale de sensibilisation à la protection de l’environnement et la gestion du tri durable des déchets, agissant principalement à Katmandou et ses alentours. Aussi, nous avions besoin d'un partenaire local, qui connaissent parfaitement le fonctionnement et le mode de gestion des déchets au Népal, afin que celui-ci puisse nous conseiller et nous orienter au mieux dans nos actions. Si nous voulons que celles-ci aient du sens, accompagnées d'un impact réel sur la population locale, nous ne pouvions donc pas agir seul, tout simplement car ce sont les locaux, qui savent mieux que quiconque ce dont ils ont réellement besoin. 

Si l'association mène effectivement des actions de sensibilisation spécifiques, nous avons été à l'initiative de nouvelles propositions et c'est là tout le travail personnel qu'il a été fourni. En discussion quotidienne avec le président de l'association, l'idée a donc été de venir avec différentes idées et proposer de nouvelles formes, manières de sensibiliser, tout en essayant de comprendre, ce qui pourrait réellement impacter la population népalaise. Ainsi, sur les avis du représentant Clean Up Nepal, nous avons proposé, réfléchi, modifiées nos propositions initiales, de sorte à répondre de la manière la plus optimale possible à ces différents enjeux. 

Nous avons ainsi défini 4 angles d'action: 

- Mener une campagne de sensibilisation sur la dignité des travailleurs employés pour la gestion des déchets au Népal, sur les réseaux sociaux : l’idée serait ici, de réfléchir à des posts (Facebook, Instagram, Internet…) permettant de mettre en lumière les difficultés auxquels ceux-ci sont confrontés, et de fait alerter sur la difficulté de la gestion des déchets au Népal, publiés ensuite les réseaux sociaux de l’association. En effet, au Népal, il faut comprendre que beaucoup de famille vivent du tri des déchets: des enfants, des femmes, des homme... se rendent aux nombreux endroits où les déchets sont entassés, afin de trier, et ne garder que ceux qui pourraient être ensuite vendus. Or c'est un travail qui peut leur coûter la vie: ils sont en permanence exposés à de nombreuses maladies et infections, sans pour autant avoir la possibilité se soigner. 

- Enquête de terrain et brainstorming sur des modes de gestion propre et durable des déchets: l'idée pour nous serait ici de réfléchir et mettre en place, des modes de collecte des déchets, efficaces, propres et durables, à petite échelle (un quartier, un rue par exemple): mener des enquêtes de terrain, interroger la population locale sur les problèmes auxquels ceux-ci sont quotidiennement confrontés concernant la collecte, et réfléchir ensuite avec des bénévoles de l’association et des locaux, à ce qu’il pourrait concrètement être mis en place afin de palier, ou du moins atténuer les difficultés rencontrées. Nous souhaitions d'abord agir à petite échelle, puisque les problèmes de collecte peuvent être plus ou moins différents selon les quartiers, mais également pour pouvoir plus facilement évaluer sa pertinence et son impact (le projet pourrait-il par exemple être reconduit à plus grande échelle?). 

L’objectif ici n’est pas non plus d’imposer notre point de vue, mais d'entrer dans une réflexion, avec les bénévoles et locaux qui savent mieux que quiconque les problèmes auxquels ils sont confrontés. Réfléchir ensemble, avec les différentes visions que nous avons (on ne trie par exemple pas de la même manière en France et au Népal), et l'expertise que chacun peut avoir dans des domaines différents, à des solutions plus durables, et efficaces de collecte des déchets. 

- Plantations d’arbres et organisation/ réalisation de marches de ramassage de déchets (Clean Walk): action basique mais qui a son impact. 

- Programme de sensibilisation à l’environnement dans les écoles : l’idée serait également de mener des activités de sensibilisation ludiques à l'environnement, à destination d'écolier (la sensibilisation passe aussi par l'éducation) : création de jeux de plateau et ateliers créatifs avec matériaux de récupération. Puisque l'association élabore activement des programmes de sensibilisation à destination d'école et possède donc des contacts, l'idée serait d'entrer en lien avec l'une d'elle une fois sur place, et entreprendre différents ateliers. 

Dans la mesure du possible et selon les disponibilités des membres de l’équipe, l'on aimerait aussi pouvoir intervenir dans une école (voir plusieurs) en France, afin de rendre compte également de notre expérience et sensibiliser à des pratiques plus propres, plus durables et respectueuses de l'environnement. Car il faut aussi prendre en compte que beaucoup de nos pratiques, en tant que pays développé, n'est pas sans conséquences pour des pays tels que le Népal (par exemple, l'économie du pays repose en grande partie sur le tourisme, cependant ce phénomène de masse engendre une quantité de déchets très importante : l'Everest, un lieu qui accueille de nombreux visiteurs, est en conséquence souvent appelé “la plus haute décharge du monde"). De, même, nous souhaiterions profiter du fait de mener ce projet dans le cadre des Scouts et Guides de France, pour mener cette action de sensibilisation/ rétrospective au sein de notre groupe scout, où se retrouve beaucoup d'enfants, de 6 jusqu'à 18 ans. 

Motivation et origines du projet

D’abord pourquoi le Népal ?

L’association des Scouts et Guides et de France est une association qui permet au plus grands, de mener des projets solidaires en complète autonomie, et ce à l’étranger notamment. Aussi, nous souhaitions saisir cette opportunité pour mener un projet qui nous tenait à cœur tout en découvrant une nouvelle culture et en étant dépaysés. Le choix du Népal s’est ensuite fait naturellement, certains d’entre nous avaient déjà eu des retours de scouts qui étaient effectivement partis au Népal pour mener d’autres types de projets et leurs retours, qu’ils soient sur leurs rencontres avec les locaux, les paysages, la culture…nous ont vraiment motivé à nous renseigner sur ce pays. C’est tout naturellement que notre intérêt pour le Népal est né.

Pourquoi l'environnement ?

Cela fait maintenant 3 ans que nous travaillons sur ce projet. Pour des raisons évidentes liées à la pandémie, nous avons dû retarder notre départ. Cependant ce laps de temps nous a été précieux pour réfléchir, penser et définir un projet qui soit concrètement durable. Car il faut savoir qu’au départ, le projet initial n’était pas axé sur l’environnement. Lorsque nous avions commencé à penser ce projet, l’idée était d’abord de mener un projet social auprès des enfants orphelins au Népal, et qui suite au tremblement de terre de 2015 étaient d’autant plus nombreux. Plusieurs d’entre nous ayant déjà eu des expériences avec les enfants soit car ils travaillent dans le social, ou bien parce qu’ils sont chefs scouts. Cependant, après beaucoup de discussions et renseignements, nous nous sommes rendu compte que beaucoup d'associations étaient du volontourisme et tiraient profit de ces situations au lieu d’apporter une aide concrète. Notre projet n'était pas durable. Étant cependant lancés sur l’idée du Népal, nous souhaitions tout de même rester sur cette destination. Aussi, l’environnement était un thème auquel nous avions déjà pensé avant de nous lancer dans le projet initial, et c’est tout naturellement qu’il nous est ensuite revenu, d’autant plus que nous nous étions également déjà renseignés sur les problématiques environnementales auxquelles était confronté le Népal (tourisme de masse). L’environnement est également une thématique importante au sein de l’association des Scouts et Guides de France. Car c’est aussi dans la nature que nous avons grandi et appris à vivre. On nous a alors appris à prendre soin d’elle et mener un projet lié à l’environnement revêt pour nous du sens.

Publics visés

Au retour de notre projet, nous souhaitions tout d'abord réaliser un mini-documentaire relatant notre expérience en tant que scout, mais également en tant qu'étudiant, et plus globalement en tant que personne humaine plongée dans une culture complètement différente, au sein de l'association Clean Up Nepal : relater nos actions et notre expérience au sein de l'association. L'idée est également avec ce reportage de sensibiliser à la situation environnementale actuelle du Népal, la gestion du tri des déchets et les actions concrètes menées par l'association pour lutter et sensibiliser à une meilleure protection et une meilleure gestion des déchets dans le pays. Car il faut également prendre conscience que ce sont nos pratiques, en tant que pays développés qui impactent les pays en voie de développement, qui sont dès lors les premières victimes de nos habitudes de consommation et de nos pratiques de gestion des déchets. Nous souhaitions faire visionner ce reportage lors d'une rétrospective dédiée à la restitution du projet, qui sera d'abord organisé au sein de notre groupe scout (local scout prévu) puisque nous souhaitons effectivement relater cette expérience à nos plus jeunes, les sensibiliser à la thématiques, et leur donner ensuite plus tard, envie de mener en équipe un projet tel que celui-ci. Le but serait ensuite d'organiser une seconde rétrospective (date exacte encore à définir avec Madame Cheviron) au BIJ, en réunissant cette-fois ci les contributeurs au projet, et plus largement toute personnes intéressée par la thématique et le visionnage du reportage (travail de communication). 

Enfin, si nos disponibilités le permettent, l'idée ultime serait de pouvoir intervenir dans une école, afin de présenter ce projet et sensibiliser à la protection de l’environnement, à l'heure où cette thématique revêt un caractère important dans la vie et l'éducation de chacun d'entre nous. Nous pensons donc que ce projet peut bénéficier à un large public ici, en France, tout aussi bien chez les jeunes comme chez les adultes. 

Aussi, si nous allons effectivement mener des actions de sensibilisation, discuter, réfléchir, avec les locaux pour réfléchir ensemble aux moyens les plus optimaux de répondre aux problématiques environnementales auxquelles ils sont confrontés, et apporter une certaine "main d’œuvre" à l'association, nous pensons sincèrement que ce projet nous apportera d'autant plus que ce que nous pouvons réellement apporter. En effet, si nous avons certes certaines connaissances et que nous nous renseignions activement sur le mode de gestion des déchets du Népal et leur perception de l'environnement, ce sont les locaux qui savent mieux que quiconque ce dont ils ont réellement besoin. Nous sommes d'avantage ici pour apporter un point de vue extérieur et en aucun cas imposer nos idées et notre vision du monde. Aussi, nous sommes certains que ce projet sera riche d'échange, de discussions, de réflexions communes, et nous permettra de grandir d'avantage. Ce projet c'est aussi, l'échange culturel, la découverte de nouvelles pratiques, coutumes et de nouvelles civilisations : nous sommes certains qu'il nous apportera également énormément humainement parlant. 

Association Clean Up Nepal L'équipe des Compakamura D'autres images du projet seront à venir lors de sa réalisation
Festival du love Projet de Solidarité Internationale…
Région Bourgogne Franche-Comté CAF du Doubs Conseil Départemental du Jura Ville de Besançon CAF du Jura Département du Doubs autres partenaires