Affiner ma recherche
Tags :

Loisirs / Vacances, Sports, Citoyenneté / Solidarité

Voyage Zellidja 2 : L'effet thérapeutique de la marche à pied

Le projet

Je pars 7 semaines seule en France avec un fil rouge : l’effet thérapeutique de la marche à pied. Voici pour le topo de mon deuxième voyage soutenu par la fondation Zellidja dont la philosophie est la suivante : « L’esprit des bourses est l’orientation vers le caractère, et non pas l’intelligence ou l’information. Dans ce but, chaque boursier part seul. Il constate qu’il peut réussir seul une entreprise, qu’il peut vaincre seul bien des difficultés qui lui auraient paru insurmontables s’il les avait envisagées avant de partir. Il découvre aussi que lorsqu’il entreprend, beaucoup d’opportunités se présentent, auxquelles il ne s’attendait pas. L’état d’esprit Z est fait d’initiative, de responsabilité personnelle, de choix de sa propre vie, de décisions dont on assume les conséquences. Un voyage Z contribue à développer l’autonomie, et les moyens de l’autonomie sont le courage et la volonté d’entreprendre. »

Mon but est d’interroger des personnes sur leurs pratiques et leurs perceptions de la marche à pied, plus particulièrement ceux qui réalisent cette entreprise dans une démarche introspective, et non dans un but de performance ou de tourisme, bien que les frontières entre ces trois domaines soient très poreuses. En effet, ce n’est pas seulement l’effet thérapeutique, au sens de soigner telle ou telle addiction ou maladie scientifiquement reconnues qui m'intéresse. Ces dernières s’inscrivent parfois plus globalement dans la recherche d’un certain apaisement de nos âmes tourmentées. La marche à pied semble pouvoir y contribuer : c’est cela que je souhaite interroger. Des témoignages de nombreuses personnes que je rencontrerai sur le chemin, de plusieurs marcheur.se.s qui ont retranscrit leur aventure dans un livre, de quelques chercheur.se.s avec différentes approches sur la question.

Ainsi, je m'élancerai sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, puis sur celui de Stevenson. J’espère pouvoir réaliser un documentaire avec des paroles chuchotées, de celles qu’on garde au fond de soi qu’on évoque avec parcimonie, des conseils francs, de ce qu’on apprend en marchant, des regards capturés, de ce qui brille de joie ou de fatigue… A côté de ce rapport de projet, mon carnet de voyage serait alors mon témoignage de cette aventure, de mon cheminement de réflexion sur le sujet, après tous les témoignages que j’ai pu entendre, et délivrer mon ressenti, mes a prioris, mes apprentissages…

“Le voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait.”
Nicolas Bouvier, L'usage du monde, 1963

Motivation et origines du projet

Zellidja, c’est un peu ce dont j’aspire, une vie simple, c’est aussi une fierté, d'avoir su s’échapper de cette vie bien rangée, là où l’on ne m’attendait pas. Etre sortie de ce chemin, loin d’être un acte de courage, relève plutôt d’une nécessité de s’évader de sa routine, de ses repères, de se sentir libre.

Le voyage d’un soir, des attentes, et les lumières s’éteignent, puis les paupières s’ouvrent sur le spectacle qui s’offre à vous, une tornade d’émotions violentes vous submerge, les 5 sens s'éveillent avant que le rideau ne tombe. Cette rupture, j’aimerai l’atténuer. Je ne veux pas de cette vie, à attendre impatiemment la prochaine évasion, préférant faire de ma vie entière un voyage. C’est un peu la raison de ma destination : la France. 

A chaque vacances, je marche. Cela me permet de réfléchir ou d’arrêter de penser. Parce que j’avance quand je marche, parce que je m’évade quand je marche, parce que je me concentre sur ce que je suis quand je marche, parce que je suis bien quand je marche. Du fait de la difficulté réelle de l’entreprise, la réalisation de telles marches apporte souvent la fierté et une meilleure estime de soi. Un geste si simple, qu’on considère comme acquis, semble avoir un effet insoupçonné. 


« Si tu n’arrives pas à penser, marche ; si tu penses trop, marche ; si tu penses mal, marche encore » Jean Giono

Publics visés

Tout le monde :)

Réalisation d’un clip vidéo professionnel… Production de l'EP du groupe Wheobe.
Région Bourgogne Franche-Comté CAF du Doubs Conseil Départemental du Jura Ville de Besançon CAF du Jura Département du Doubs autres partenaires